Quand je vous dits que cela avant vite, ce n'est pas de vain mots...

Reconstruction29Preuve par l'image.
Le fuselage est en place, les haubans posées, l'empennage fixée, la dérive collé, bref, il nous reste la plus grosse modif à faire pour gagner en réactivité au pilotage.

non, non, on ne reproduit pas le gauchissement d'origine, allez, soyer imaginatif je suis sur que vous allez trouver...







Reconstruction26La cassure, elle est recollé a la titebond, qui une fois bien sec, ce ponce comme du bois, ensuite retouche minutieuse à la peinture pour retrouver l'aspect d'origine ( au moins 3 couches avec ponçage entre les deux)











Reconstruction28Détails de la fixation du nouveau couple sur l'ancien.
On voit très bien la cale d'ajustement pour être parfaitement dans l'alignement de la cellule.











Reconstruction30Le support de train est terminé, il ne reste qu'une petite teinte à faire et à remonter la partie mécanique.












Reconstruction31Démontage du moteur et du faux moteur pour contrôle de la cellule.
Pas de place au hasard, même si le Blériot XI vol lentement. Après un crash, un contrôle complet s'impose.











Reconstruction32Mauvaise ou bonne surprise, c'est selon, en contrôlant la cellule, nous avons observé une félure sur une patte de fixation du moteur.

Et bien elle s'est cassé dès que je l'ai un peu bougé, et une autre aussi après contrôle des autres.
Comme quoi, ce n'est pas inutile un démontage complet, même si cela et décourageant au départ car il faut deux heures pour démonter et 4 pour remonter...!

Bon j'y retourne, car encore pas mal de boulot, mais comme il fait beau, ce matin nous allons voler un peu...


A SUIVRE...